Le calvaire du Pont Rondin -NEUF-BERQUIN

2014-09-02-calv Pont Rondin

Il est situé à NEUF-BERQUIN (Nord) - route de VIEUX-BERQUIN

Le commentaire ci-dessous est extrait du document intitulé "Rallye des Calvaires - Chapelles et Monuments" rédigé par Mme Ghislaine SÉNÉCHAL BREUVART dans les années 1995-1996.

Jean François LEFEBVRE, au 19ème sièc1e, faisait du "LIT-AVANT" dans son champ. C'était une manière de bêcher la terre sur deux profondeurs de fer de bêche, le premier que l'on mettait au fond et le deuxième que l'on mettait au-dessus. Donc en bêchant, il ressentit une douleur violente dans les reins. Quelques jours plus tard, son mal ne s'améliorant pas il prit sa bêche, emmena sa femme, découpa une motte de terre et dit à sa femme: "enlève cette motte, je veux qu'à cet endroit l'on construise un calvaire". Puis il contacta un dénommé "DESSE" habitant rue de Caudescure à Merville  pour qu'il commence à sculpter un Christ de bois. Mais Jean-François mourut avant que 1e Christ soit achevé. Le fils de Jean-François reprit alors les terres et sa mère Mélanie ROUSSEL lui rappela le vœux de son père. Alors le fils, le soir filait et tissait le lin pour acquérir de quoi payer le calvaire.

Ce calvaire fut détruit par la guerre en 1914. La famille PATTOU LEFEVFRE reçut 2000 francs de dommages de Guerre et put ainsi reconstruire le calvaire.

coordonnées GPS 50.673200 / 2.657872 ou N = 50° 40' 23.62" / E = 2° 39' 28.339"