05 septembre 2014

Patrimoine-chap Saint Liévin-NB

La chapelle Saint Liévin - NEUF-BERQUIN

 2014-09-06 chap St Liévin (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est située à NEUF-BERQUIN (Nord) - rue de Cassel - à gauche en direction de VIEUX-BERQUIN

Le commentaire ci-dessous est extrait du document intitulé "Rallye des Calvaires - Chapelles et Monuments" rédigé par Mme Ghislaine SÉNÉCHAL BREUVART dans les années 1995-1996.

Saint Liévin naquit en Irlande vers 58O. Dieu récompensa sa piété angélique en lui accordant le don des miracles dès son jeune âge. Elevé à l'honneur de l'épiscopat, il remplit pendant plus de trente ans tous les devoirs d'un bon pasteur. Dieu lui demanda de quitter sa patrie et de devenir missionnaire, il obéit sans hésiter, vint évangéliser le Boulonnais, séjourna 4 ans à Merck-Saint-Liévin, alla annoncer l'évangile en Zélande, puis dans les environs de Gand, où il fut martyrisé, probablement à ESCHEN (Belgique) le 12 novembre 657. Son corps est vénéré à Gand dont Saint Liévin est le patron. Chez nous il est honoré spécialement à Merck-Saint-Liévin le 12 novembre, jour de sa mort et le 28 juin jour où il fut canonisé, les pèlerins viennent lui demander la conservation de leur vie, la réussite dans leurs affaires et surtout la grâce d'une bonne mort. Nos anciens de Neuf-Berquin et des environs allaient "servir Saint Liévin" le 1er dimanche de juillet (lors de la neuvaine) à Merck-Saint-Liévin, (50km) un peu moins par les voyettes ; d'abord à pieds, puis à vélo, certains en train, puis ce fut en auto, pour d'après ce qu'ils nous ont dit "racheter leur vie" car, est-ce vérité ou légende, Saint Liévin aurait, au cours de son existence, sauvé la vie d'un homme 3 fois. Sans doute est-ce à cause de cette dévotion que 1a famille HUGUE fit bâtir cette chapelle, mais nous en ignorons la date. Elle fut rénovée vers 1990.

 

Posté par paroinddobe à 18:43 - Permalien [#]

Patrimoine-histoire église St Gilles-NB

L'Histoire de l'église Saint Gilles - NEUF-BERQUIN

avant la guerre 1914-1918

01-église 16ème

02-église fin 19ème

 

 

photo de gauche l'église Saint Gilles au 16ème siècle

photo de droite l'église Saint Gilles fin 19ème siècle

cliquer sur les photos pour agrandir

 

  pendant la guerre 1914-1918

03a-église pendant 14-18

03b-église fin 14-18

photo de gauche l'église Saint Gilles pendant la guerre 1914-1918

photo de droite l'église Saint Gilles en 1918

cliquer sur les photos pour agrandir

 

 

après la guerre 1914-1918

 04-église reconstruction en 24

05-église reconstruite après 14-18photo de gauche l'église Saint Gilles en reconstruction

photo de droite l'église Saint Gilles reconstruite en 1928

cliquer sur les photos pour agrandir

 

 

 

 église provisoire

photo de l'église provisoire

cliquer sur les photos pour agrandir

 

17 juin 1928

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

après la guerre 39-45

recontruction de l'église

Elle débuta le lundi 22 mars 1948 (lundi de la semaine sainte) pour se terminer (si l'on en croit le "cahier minute" du chantier de la reconstruction) le vendredi 27 avril 1951, l'avant veille de la bénédiction qui sera présidée par son Eminence le Cardinal LIENART.

cliquer sur les photos pour agrandir

église reconstruction après 39-45 (1)

 

église reconstruction après 39-45 (2)

 

église reconstruction après 39-45 (3)

 

église reconstruction après 39-45 (5)

 

invitation

kermesse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bénédiction du 29 avril 1951 avec commentaires

nouvel autel

 

 

Posté par paroinddobe à 18:41 - Permalien [#]

Patrimoine-église St Gilles-NB

Eglise Saint Gilles - NEUF-BERQUIN

64476 64480Vitrail de St Gilles

Statue de St Gilles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint Gilles est représenté souvent par une biche, une main et une flèche car selon une légende du X° siècle, une biche poursuivie par des chasseurs du roi légendaire Flavius, se réfugie dans une grotte et vient se coucher à ses pieds. La main du saint en prière est transpercée par la flèche d'un chasseur. Le roi Flavius exprime ses excuses au saint et demande à faire pardonner la méprise de ses chasseurs. C'est alors que le moine le persuade de fonder un  monastère en un lieu qu'il a choisi pour son tombeau. Ainsi est construite l'abbaye de Saint Gilles du Gard.

 

St Gilles gravureSelon les traditions, c'est vers le milieu du VII° siècle, à Athènes que naquit Saint Gilles. Très vite il s'illustre par des miracles mais fuit sa renommée et aborde en Provence. Il se rend d'abord à Rome avant de se retirer dans une forêt non loin de Nimes à Collias, près du cours du Gard, à l'endroit ou existe toujours un modeste ermitage. Il est chaleureusement accueilli à Arles, puis au bord du Gardon par saint Vérédéme. Devenu abbé, saint Gilles conseille les plus grands, papes et rois. Une légende indique qu'un grand personnage  lui avait demandé l'absolution  pour un très grand péché. Alors que saint Gilles célébrait la messe, un ange plaça sur l'autel un parchemin où était consignée la faute. Au fur et à mesure du déroulement de l'office les traces écrites du péché s'éffacérent du parchemin.

C'est près de l'église de son ermitage dédiée aux saints Piere et Paul, que mourut Saint Gilles le 1er septembre 720 ou 721, il est donc fêté le 1er septembre pour commémorer la montée de son âme pure au ciel. Il a son tombeau dans la crypte de l'abbatiale de la ville de Saint Gilles du Gard.

Saint Gilles l'ermite a connu un culte médiéval extrêmement populaire. Saint patron des estropiés, des mendiants et forgerons, il est qualifié de saint intercesseur dans le domaine de l'épilespsie, la folie, la stérilité et la possession démonique. Il est aussi invoqué contre le cancer, contre les peurs enfantines, les convulsions, les dépressions.

 

 

 Cantique à St Gilles

Ce cantique était chanté lors du triduum de prières à Saint Gilles, le premier week-end de septembre qui est également celui de la ducasse de la commune.

écouter la mélodie (format mp3)

 

 

 

 

 

 

 

 

En savoir plus sur l'histoire de l'église Saint Gilles

 

 

 

 

 

 

 

Posté par paroinddobe à 18:40 - Permalien [#]

Patrimoine-chap Ste Thérèse enf.Jésus-NB

La chapelle Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus - NEUF-BERQUIN

2014-09-06-chap Ste Thérèse enfant Jésus-NB (2)2014-09-06-chap Ste Thérèse enfant Jésus-NB (3)

 

 

Elle est située à NEUF-BERQUIN (Nord) - rue du moulin. A partir du centre du bourg, direction VIEUX-BERQUIN, prendre la deuxième route à gauche (rue de la Vierouck) puis à gauche la rue du moulin.

Le commentaire ci-dessous est extrait du document intitulé "Rallye des Calvaires - Chapelles et Monuments" rédigé par Mme Ghislaine SÉNÉCHAL BREUVART dans les années 1995-1996.

Cette chapelle située 5 rue du Moulin fut construite vers 1922 par la famille Julien et Marie PETITPREZ JOURDAIN en remerciement pour la protection reçue par cette famille lors de la guerre 1914-1918. (note de la rédaction : aucun membre de la famille n'ayant été tué lors de cette guerre)

Aujourd'hui c'est la famille JOURDAIN PETITPREZ qui en assure l'entretien malgré quelques aléas suite à des détériorations et des vols.

D'abord la statue ayant été cassée fut remplacée et la chapelle restaurée fut bénie en octobre 1982 par l' Abbé André DELESALLE. Mais depuis hélas, les pilleurs de chapelles, amateurs d'antiquités sont passés emportant la statue ainsi qu'un chandelier, ils n'ont pu prendre le deuxième ayant été dérangés, ils sont pourtant revenus pour le récupérer mais la famille prévoyante l'avait enlevé. Pour le moment, en attendant mieux, une petite statue est venue remplacer la statue volée.

La porte a été remplacée récemment et cette chapelle est dans un état de conservation remarquable grâce au "gardiennage" de Madame Cécile JOURDAIN PETITPREZ, qui en assure également un parfait entretien.

Posté par paroinddobe à 18:30 - Permalien [#]

Patrimoine-chap ND 7 douleurs-NB

La chapelle Notre Dame des sept douleurs - NEUF-BERQUIN

2014-09-02-ND des sept douleurs

 

Elle est située à NEUF-BERQUIN (Nord) - rue Ferdinand Capelle - en direction de MERVILLE

Le commentaire ci-dessous est extrait du document intitulé "Rallye des Calvaires - Chapelles et Monuments" rédigé par Mme Ghislaine SÉNÉCHAL BREUVART dans les années 1995-1996.

Cette chapelle édifiée rue Ferdinand CAPELLE à l'entrée d'un sentier (appelé sentier de l'église ) qui autrefois allait directement de la rue de Merville à la rue de la Vierouck.

C'est une chapelle très ancienne, Euphémie GODEVILLE qui a eu 1OO ans en 199O, l'avait toujours connue.

Elle fut construite par Jules VANDERBERGUE grand oncle d'Alice BACLET. Elle ne fut pas détruite lors de la guerre de 1914-1918.

Par la suite elle revint à Madame BACLET BECUE qui était La nièce de Jules VANDERBERGUE, puis à Alice DUPONT BACLET qui l'a complètement rénovée en 1981 .

Hélas, la statue d'origine, très belle, taillée dans le bois, dut être enlevée de la chapelle sur l'avis de Monsieur le curé André DELESALLE, par peur des voleurs, amateurs d'antiquités, qui sévissaient dans la région.

Histoire de Notre-Dame des Sept Douleurs

Le culte de la Mater Dolorosa apparaît officiellement en 121, au Monastère de Schönau, en Allemagne. En 1239, dans le diocèse de Florence en Italie, l'Ordre des Servites de Marie (Ordo Servita), dont la spiritualité est très attachée à la Sainte Vierge, fixe la fête de Notre-Dame des douleurs au 15 septembre. Ce titre doit son nom aux sept Douleurs dites éprouvées par la Vierge Marie :

  • La prophétie de Syméon sur l'Enfant Jésus (Luc, 2, 34-35)
  • La fuite de la Sainte Famille en Egypte (Mathieu, 2, 13-21)
  • La disparition de Jésus pendant trois jours au temple (Luc, 2, 41-51)
  • La rencontre de Marie et Jésus sur son chemin de croix (Luc, 23, 27-31)
  • Marie devant la souffrance et le décès de Jésus sur la croix (Jean, 19, 25-27)
  • Marie recevant dans ses bras le corps de son fils lors de la descente de la croix (Mathieu, 27, 57-59)
  • Marie abandonne de corps de son fils lors de la mise au tombeau ( Jean, 19, 40-42)

 (source Wikipédia)

 

Posté par paroinddobe à 18:21 - Permalien [#]

Patrimoine-calv cimetière-NB

Calvaire du cimetière et la fontaine Saint Gilles - NEUF-BERQUIN

2014-09-07-calvaire cimetière NB (1)2014-09-07-calvaire cimetière NB (2)

2014-09-07-calvaire cimetière NB (3)Il est situé au centre du cimetière de NEUF-BERQUIN (Nord) - à proximité de l'église

2014-09-07-calvaire cimetière NB (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Fontaine Saint Gilles

Elle est située à gauche du calvaire dans le cimetière.

DSC02247

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture

Posté par paroinddobe à 12:38 - Permalien [#]

Patrimoine-chap ND de grâces-NB

La chapelle Notre-Dame de grâces - NEUF-BERQUIN

2014-09-02-ND de grâcesElle est située à NEUF-BERQUIN (Nord) - rue Ferdinand Capelle - en direction de MERVILLE

Le commentaire ci-dessous est extrait du document intitulé "Rallye des Calvaires - Chapelles et Monuments" rédigé par Mme Ghislaine SÉNÉCHAL BREUVART dans les années 1995-1996.

Cette chapelle située 33 rue Ferdinand CAPELLE fut construite par Baptiste DREEPTE ; détruite lors de la guerre 1914-1918, elle fut refaite par le nouveau locataire de la ferme Eloi BÉCU. Puis elle fut entretenue par la famille de Monsieur Jules DESCAMD LEFEBVRE, actuellement par ses petits-enfants Monsieur et Madame Eric DUBOIS WAULTRE.

Cette chapelle servait de reposoir lors des processions, principalement celle du 15 août, ainsi que lors du deuxième jour des processions des Rogations , qui partait ce jour là par les voyettes jusqu'à cette chapel1e où il y avait un arrêt puis repartait par la rue Ferdinand CAPELLE ensuite grand'rue et retour à l'église pour la messe.

C'est aussi à cet endroit que furent accueillis solennellement de très nombreux curés arrivant dans la paroisse. Le dernier a y être reçu en cortège, avec vélos fleuris, rues pavoisées, etc.. fut l'Abbé Jean DELESALLE en 1965.

 

Posté par paroinddobe à 08:37 - Permalien [#]

Patrimoine-calv village-NB

Calvaire du centre du village - NEUF-BERQUIN

 2014-09-02-calvaire (1)

 

2014-09-02-calvaire (2)Il est situé à NEUF-BERQUIN (Nord) - rue de Cassel dans le bourg - à gauche - en direction d'Estaires

Le commentaire ci-dessous est extrait du document intitulé "Rallye des Calvaires - Chapelles et Monuments" rédigé par Mme Ghislaine SÉNÉCHAL BREUVART dans les années 1995-1996.

Ce calvaire avait été érigé à la mémoire de Placide SINGER décédé le 9 octobre 1665 âgé de 72 ans et de Angélique GRUSON son épouse décédée le 3 juillet 1846 âgée de 53 ans. Ils étaient cultivateurs sur la ferme qui fut occupée par la suite par les frères CAPELLE - 51 rue de Cassel.

Ce calvaire fut détruit lors de la guerre 1914-1918. Rebâti, il fut inauguré à Noël 1922 ; sa bénédiction coïncida avec la fin de la mission, prêchée en cet  hiver 1922. Lorsque l'on inaugurait un calvaire en ce temps-là, tout le village et beaucoup d'habitants des communes voisines étaient présents. Le Christ, porté sur les épaules de quatre hommes était amené en procession. Un chariot décoré servait de tribune, du haut de laquelle un prédicateur prononçait le sermon de circonstance...  puis le calvaire était béni par une autorité religieuse souvent entourée d'une douzaine de curés et de vicaires et d'une foule d'enfants de chœur surveillés par un bedeau chamarré d'or.

Par la suite ce calvaire appartenant depuis aux frères CAPELLE fut refait par eux, cette fois en pierre et béni en 1968 par l'abbé Jean DELESSALLE.

Posté par paroinddobe à 08:05 - Permalien [#]

Patrimoine-chap ND Libercourt-NB

Chapelle Notre-Dame de Libercourt - NEUF-BERQUIN

2014-09-02-ND de libercourtElle est située à NEUF-BERQUIN (Nord) - rue Montigny - à 860 mètres (rue à gauche en direction d'ESTAIRES).

DSC02164Le commentaire ci-dessous est extrait du document intitulé "Rallye des Calvaires - Chapelles et Monuments" rédigé par Mme Ghislaine SÉNÉCHAL BREUVART dans les années 1995-1996.

Au bout de la rue Montigny, à la ferme tenue par des ancêtres de la famille DUQUENNE, aujourd'hui CARON DUQUENNE - les veaux mouraient, alors les fermiers partirent "servir" à Notre-Dame de Libercourt, où ils avaient de la famille et revinrent avec une statue dans l'intention de bâtir une chapelle. La chapelle faite, Notre-Dame dut combler leurs vœux car bientôt tout le village et même les environs vinrent "servir" à la chapelle pour tout leur bétail.

En 1918 la ferme et la chapelle furent totalement détruites, mais la statue restée miraculeusement debout était pratiquement intacte. La chapelle et la ferme furent reconstruites et à peine réinstallée Notre-Dame reçut à nouveau de nombreux fidèles. Un tronc recueillait les offrandes qui permettaient de faire dire des messes. Jamais personne n'avait pensé que cette statue, haute de 8O cm, pouvait avoir tant de valeur pour des amateurs d'antiquités, aussi ce fut une surprise pour tout le monde d'apprendre le 1er mai 1973 que des voleurs étaient venus de nuit, enlever la statue de la Vierge. Ce fut le début des cambriolages dans les chapelles.

Aujourd'hui, nous pouvons encore venir prier Notre-Dame à la chapelle de la rue Montigny, car une petite statue a été retrouvée à Libercourt.

Pélerinage à Notre Dame de Libercourt

Posté par paroinddobe à 08:00 - Permalien [#]

Patrimoine-chap ND de la treille-NB

La chapelle Notre Dame de la treille - NEUF-BERQUIN

2014-09-02-ND de la treilleElle est située à NEUF-BERQIN (Nord) - rue de Cassel (dans le village - en direction d'ESTAIRES)

Le commentaire ci-dessous est extrait du document intitulé "Rallye des Calvaires - Chapelles et Monuments" rédigé par Mme Ghislaine SÉNÉCHAL BREUVART dans les années 1995-1996.

Cette chapelle bâtie avant la guerre de 1914-1918 par la famille SARASIN était à l'origine située dans la pâture à côté de la ferme et était dédiée à Notre-Dame de Grâces. Détruite par la guerre, elle fut reconstruite par cette même famille, mais contre la maison d'habitation - 10 rue d'Estaires. De plus, la renommée qu'avait prise Notre-Dame de la Treille avec la construction de la Cathédrale de Lille fit que cette nouvelle chapelle prit alors le vocable de "Notre-Dame de la Treille". Elle fut vraisemblablement bénie vers 1926.

Origine de Notre-Dame de la Treille : Vers 1066, le Comte de Flandre fit don d'une statue de la Vierge qui fut placée sur un autel protégée derrière des grilles : (grille - treillage - ouvrage de métal ou de bois servant de clôture) d'où par la suite la statue représentée derrière des grilles avec la dénomination de "Notre-Dame de la Treille". Cette statue se trouvait à a Collégiale Saint Pierre qui fut démolie à la révolution. La décision fut prise alors de lui rebâtir une demeure digne d'Elle : La Cathédrale Notre-Dame de la Treille.

Posté par paroinddobe à 07:59 - Permalien [#]